LesPAZAventures

Antigua Guatemala

Nous arrivons à Antigua en fin d’après midi, en ce premier dimanche du carême 2018. Il y a énormément de monde venu asister à la première procession religieuse de la saison. 

Heureusement nous arrivons sans encombre au parking de la police du tourisme qui accueille les voyageurs en camping-car gratuitement ! 
Après une première nuit bien fraiche, nous sommes d’attaque pour aller (re)découvrir cette magnifique ville coloniale, de nombreuses fois détruite par les différents séismes qui secouèrent la région au XVIe et au XVIIIe siècles. Malgré ces nombreux tremblements de terre, la ville a été reconstruite et garde son cachet de ville coloniale, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1979.
Depuis les rues de la ville, il est possible, par temps clair, d’admirer les 3 volcans qui l’entoure : le volcan Agua, le volcan Acatenango et le volcan Fuego, récemment entré en éruption. 
3 dans les rues antigua
Nous commencerons notre visite de la ville par flâner sur le Parque Central, la place principale, oú se retrouvent habitants de la ville et touristes étrangers. Quelques jolies indiennes vêtues dans leur costume traditionnel vendent des souvenirs ou des sucreries.
Nous n’échapperons pas à un petit tour au Mercadito, le marché d’artisanat de la ville : tout est très coloré et les filles ne sauront plus oú donner de la tête. 
1 parque central
Nous visiterons également le musée des capitaines situé dans l’ancien palais du gouverneur, à l’époque oú Antigua était la capitale espagnole de la province d’Amérique Centrale, qui s’étendait du Chiapas au Costa Rica ! Le musée n’a rien d’exceptionnel en soi, mais rien que d’entrer dans ce bâtiment historique en vaut la peine.  
2 palacio de los capitanes
En nous éloignant un peu du centre ville, nous tomberons sur la jolie église de la Merced, la plus imposante église coloniale de la ville. Très reconnaissable à sa couleur jaune et à ses motifs floraux blancs de type baroque, cette église, datant initialement de 1548, fut reconstruite après sa destruction lors des tremblements de terre de 1717. 
4 eglise merced
A l’intérieur, nous pourrons avoir un aperçu des alfombras, ces « tapis » réalisés en sable coloré, tels des madalas bouddhistes, réalisés par les habitants de la ville sur les pavés devant chez eux, dans les rues oú passeront les processions du vendredi saint.
5 merced alfombras
Juste à coté de cette église, nous entrerons dans le couvent, en grande partie détruit par le tremblement de terre de 1773 : seul le cloître du rez de chaussée aura cependant résisté grâce à ses arches antisismiques, nettement plus basses que des arches classiques. 
7 couvent merced
Au centre de la cour intérieure, s’élève une jolie fontaine à l’eau très claire de 27 mètres de diamètre, la plus grande d’Amérique Centrale.
6 fontaine couvent merced
Depuis le premier étage, par temps dégagé, on peut voir les volcans… malheureusement les nuages recouvrent tous les alentours de la ville et nous n’apercevrons que la base du volcan Agua… 
Ce ne sont pas les églises qui manquent à Antigua, mais nous ne les visiterons pas toutes, loin de là. 
La dernière que nous visiterons sera l’une des plus étranges visitées jusqu’à prèsent : l’église de La Recolección, à l’ouest de la ville, assez excentrée du centre, est entièrement en ruine après avoir été dévastée par 3 épisodes de séismes en 1717 (alors qu’elle venait à peine d’être inaugurée), en 1751 et en 1773 ! 
L’intérieur est littéralement un champ de ruines, ou alors un immense terrain de jeux, selon les points de vue 😉
8 recoleccion
On imagine assez bien la violence des secousses qui ont dû ébranler la ville au vu des blocs énormes qui jonchent le sol ! Le couvent mittoyent est lui aussi complètement ravagé, et seuls les murs d’enceinte ont subsistés… 
9 couvent recoleccion
Une visite fort impresionnante que nous ne sommes pas prêts d’oublier. 

One Comment

  • Hélène BOUÉ

    Après les ruines incas, les ruines catholiques en attendant les ruines mayas et aztèques !😎

Post A Comment