LesPAZAventures

Croisière avec la Naviera Austral

Il fait encore nuit quand nous quittons notre bivouac de la plage de Santa Barbara en ce mercredi 2 mai (Bonne fête Zoé et Joyeux Anniversaire Christelle !), après une nuit très pluvieuse et venteuse.

Nous arrivons au port au même moment que le ferry de la Naviera Austral. Une fois tous les passagers descendus, c’est à notre tour d’embarquer au milieu de quelques voitures de particuliers et de camions plein de bétail !

Le salon du ferry est agréable, les sièges confortables et comme il y a très peu de monde, nous pouvons prendre nos aises… Vers 10h, nous sentons les moteurs vrombir : nous quittons Chaitén selon le planning prévu…

naviera austral

Il y a 5 heures de navigation jusqu’au port de Quellon, au sud de l’île de Chiloé : les 3 premières heures sont assez pénibles. La mer est assez agitée et pour calmer le mal de mer dû au roulis, nous nous concentrons sur les comédies américaines de série B qui sont diffusées sur les écrans et qui sont terriblement mal doublées en espagnol et ponctuées de demonios, maldito et dios mio toutes les 3 minutes.

Nous arrivons à proximité de Quellon à 15h, soit à l’heure prévue et nous nous préparons, dans le camping-car, à débarquer… 1h30 d’attente plus tard, nous remontons dans le salon pour comprendre la raison de ce retard : l’ambiance a légèrement changée, les gens commencent à s’impatienter et comme aucun personnel de la compagnie maritime ne fournit d’explications, le ton commence à monter, surtout côté passagers chiliens… Il semblerait qu’il y ait un contentieux entre la compagnie maritime Naviera Austral, sur laquelle nous avons embarqué, et le port de Quellon ou les pêcheurs de Quellon (on n’a pas tout bien compris) et qu’ils ne nous laisseront pas débarquer… Le ton monte de plus en plus à bord, certains passagers commencent à filmer les autres passagers à bord réunis en « cellule de crise » pour alimenter les réseaux sociaux et alerter l’opinion publique, puis rapidement une délégation monte sur le pont supérieur pour aller rencontrer le capitaine de notre bateau et lui demander de nous rendre des comptes !

Vers 18h30, une pilotine de l’armée chilienne nous aborde et débarque quelques passagers en situation médicale sensible : 3 personnes âgées diabétiques et leurs accompagnateurs, une maman et sa petite fille de 2 ans allergique au lactose et à qui il ne reste plus de lait infantile à bord, puis nous faisons demi-tour !

Nous ne pourrons débarquer que 12 heures plus tard à Puerto Montt, après avoir fait un petit crochet par Chaitén pour une raison qui nous échappe encore !

Nous avons donc passé la nuit dans notre camping-car, au milieu des meuglements de vache, du ronronnement des moteurs du bateau et des rythmes effrénés de bachata de notre voisin routier ! Et encore, nous nous considérons comme les moins mal lotis des passagers : nous avons passé la soirée et la nuit chez nous, dans nos lits ! 

Résultat des courses : près de 24 heures sur le bateau de la Naviera Austral, dans l’Océan Pacifique, pour débarquer à Puerto Montt, sans passer par la case Chiloé à la grande déception des filles, surtout Agathe ! 

naviera

3 Comments

  • Hélène et Jean-Paul

    Vous avez une vie vraiment mouvementée et devez vous adapter aux circonstances…..
    Chiloé , ce sera pour un prochain voyage !
    Heureusement que vous avez pu dormir 😴 dans vos « chambres » , c’est un moindre mal .
    L’avenrure continue , suite au prochain numéro !
    Bises

  • Edmond

    Nous avons suivi toutes ces péripéties grâce aux messages arrivés sur le téléphone de Jean-Paul mercredi. C’est vraiment dommage que vous n’ayez pu accoster. Nous sommes bien déçus pour vous.
    Grosses bises.
    Danièle et Edmond

  • gaelle

    apres avoir squotche sur les series B, vous avez eu droit a la votre en live….
    heureusement que vous aviez votre maison!!!! 🙂

Post A Comment