LesPAZAventures

Desierto de la Tatacoa

C’est fou ce que les Colombiens sont curieux et ils assument parfaitement leur curiosité ! En même pas 10 jours dans le pays, on nous aura montré du doigt plus de fois que dans tous les autres pays déjà visités depuis notre départ de Montevideo.
Et tous les jours, sans exception, on croise quelqu’un qui nous demande de visiter le camping car, le plus souvent des militaires ou des policiers qui nous arrêtent à presque tous les postes de contrôle qui jalonnent la route.
Ce qui nous plombe bien notre vitesse moyenne… si on ajoute les virages, les péages, les multiples ralentisseurs à l’entrée et à la sortie de chaque bled, les camions, les nids de poule, les travaux et les « contrôles de police – visites touristiques », on arrive difficilement à dépasser les 45km/h en moyenne !
Nous mettrons donc quasi 6 heures pour parcourir les 200 km à peine qui séparent San Agustín de Tatacoa.
Doucement mais sûrement, nous descendons en altitude pour arriver à 405 mètres au dessus du niveau de la mer dans le désert de Tatacoa.
Et plus la valeur affichée par l’altimètre baisse et plus celle affichée par le thermomètre augmente pour atteindre 31°C à 15h à l’entrée du désert…
Enfin désert, pas tout à fait, en tout cas pas au sensu stricto, puisque la Tatacoa est en réalité une forêt tropicale sèche où les précipitations n’atteignent que 1078 mm par an !
Et avec notre bol habituel niveau météo, le ciel est bien chargé quand on y arrive et le tonnerre gronde au loin…
1 ciel chargé tatacoa
On échappera à la pluie, mais pas à la boue des précipitations de la veille !
4 pieds dans la boue
Nous ferons une jolie balade au milieu des formations rocheuses colorées… nous ne croiserons pas beaucoup d’animaux : quelques oiseaux et des chèvres qui arrivent tout de même à brouter les cactus malgré leurs énormes piquants !!
2 balade
3 faune & flore
Nous serons contents que les nuages cachent par moment le soleil, qui cogne fort par ici… et la brise qui se renforce au fur et à mesure que la journée avance sera vraiment la bienvenue !!
4b mirador los colorados
Le paysage est splendide et assez improbable au milieu de ce pays luxuriant : à quelques kilomètres du désert à peine, on retrouve des hectares de rizières, les pieds dans l’eau !
Malheureusement nous n’aurons pas le loisir de nous y attarder : le planning du cargo sur lequel notre « casa rodante » traversera le Darien gap, entre Carthagène des Indes et Colón au Panama a été un peu bousculé et nous n’avons plus que 2 semaines à peine pour atteindre la côte caraïbe…
5 départ

2 Comments

  • Hélène BOUÉ

    Vous deviez peser quelques kilos de plus avec toute cette boue accrochée aux chaussures 👞
    Avez-vous pu les nettoyer avant de réintégrer le camping-car ?
    En tout cas les paysages sont vraiment impressionnants!
    😘😘😘😘

  • Edmond

    C’est vraiment étonnant la gadoue dans le désert. Ça donne des couleurs splendides cette terre presque rouge.

Post A Comment