LesPAZAventures

Jujuy, tierra de colores

Et déjà nous entrons dans la province de Jujuy, notre dernière étape argentine ! Située à l’extrême nord ouest du pays, elle possède une frontière avec le Chili à l’ouest et une avec la Bolivie au nord.
La Ruta 9 qui traverse la province du sud au nord (ou du nord au sud c’est selon !) chemine à l’intérieur de la majestueuse Quebrada de Humahuaca, une vallée creusée par le Rio Grande de Jujuy au milieu de falaises polychromes. Et elle grimpe très progressivement de 1200 m d’altitude du côté de la ville de San Salvador de Jujuy jusqu’à presque 3500 mètres à la Quiaca, à la frontière bolivienne. Une progression idéale pour nous acclimater à l’altitude et éviter le mal des montagnes ou soroche (comme on l’appelle ici), lorsque nous atteindrons l’Altiplano.
Mais avant d’y arriver, nous commençons notre visite de cette ultime province d’Argentine par un petit séjour au vert, dans les Yungas à Termas de Reyes et dans le Parque Provincial Potrero de Yala, à quelques kilomètres au nord ouest de San Salvador de Jujuy : un plein de verdure avant de retrouver le désert !

1 termas de Reyes

2 Parque Provincial Potrero de Yala

Entre les forêts humides des Yungas et les paysages arides de la Quebrada, la transition est abrupte et rapide : à peine quitte-t-on la Ruta 4 pour reprendre la Ruta 9, que l’on repasse pratiquement instantanément dans un environnement aride et poussiéreux au milieu des cactus !
Juste avant de bifurquer vers Purmamarca, petit village célèbre pour sa colline aux 7 couleurs, le Cerro de los 7 colores, nous sommes interpelés par des panneaux de signalisation installés par les gendarmes argentins et qui semblent être saisonniers…

3 panneaux purmamarca
Nous avions, initialement, imaginé passer la frontière au Paso de Jama en direction du Chili et du désert d’Atacama, mais il semblerait que ce poste frontière soit depuis quelques jours fermé pour cause de neige sur la route côté chilien !!
On a du mal à s’imaginer le froid glacial qu’il peut régner là-haut à 4200 mètres d’altitude alors que nous apprécions beaucoup la douceur des températures journalières à Purmamarca où il fait plus de 20°C la journée, alors que nous sommes déjà à plus de 2000 mètres d’altitude ! Avec un peu de chance, les Chiliens parviendront à dégager suffisamment la neige pour que le trafic puisse reprendre quand nous serons sur le point de finir notre visite de la Quebrada… Dans le cas contraire nous ferons comme nos amis des petits pas dans les grands : nous changerons notre fusil d’épaule et nous passerons directement en Bolivie, sans passer par la case Chili !
D’ici notre sortie d’Argentine, nous avons quelques jours devant nous, avec de jolies choses à voir et une acclimatation à l’altitude à peaufiner !!
Nous commencerons notre découverte de la Quebrada de Humahuaca par le petit village de Purmamarca, extrêmement touristique où se tient chaque jour un marché d’artisanat, venant plus vraisemblablement d’Asie que d’Argentine, mais qui fait sans aucun doute le bonheur des nombreux visiteurs !!

4 village de Purmamarca

6 Cerro de los 7 colores
Malgré une magnifique montagne aux 7 couleurs (nous les avons compté il y en a bien 7 !) ce que les filles ont préféré dans ce petit village a été la visite du cimetière…

5 cimetière de Purmamarca

7 Maimara

Après une nuit (un peu bruyante) à 2000 mètres d’altitude, nous poursuivons notre progression vers le nord pour atteindre Tilcara (2500 m d’altitude), une jolie petite ville en adobe, aux rues étroites où il est difficile de circuler en camping car !
La ville est bien connue pour les vestiges de sa Pucará, un village fortifié précolombien qui a été restauré dans les années 1950 et où l’on peut se promener librement au milieu des différents édifices : maisons d’habitation au plafond bas et sans fenêtre , édifice religieux avec tables de cérémonie , nécropole … à l’entrée du site se trouve également un jardin botanique d’altitude dans lequel on peut admirer tous les cactus des environs : cactus candélabres, cactus épines d’or, cactus queue de chat, et bien d’autres encore…

8 Tilcara

9 pulcara Tilcara

9a Pucara Tilcara

9ter visite du jardin botanique

Et juste à côté, les filles ont rapidement repéré un pré dans lesquels étaient en train de paitre un troupeau de lamas !!

9bis observation de lamas

Alors que nous apprêtions à reprendre notre chemin plus au nord, nous recevons des nouvelles de nos amis belges : la route bolivienne entre Tupiza et Uyuni, que nous souhaitions également emprunter, est bloquée depuis quelques jours par des manifestants et d’après les infos que nous récupérons sur internet, de nombreux véhicules sont immobilisés…
Récapitulons : le passage au Paso de Jama vers le Chili est compromis par la neige, le passage à la Quiaca vers la Bolivie aussi, va falloir trouver un autre chemin pour continuer notre progression vers le nord…
Dernière option possible : entrer en Bolivie un peu plus à l’est, du côté de Aguas Blancas. Il faut redescendre jusqu’à San Salvador de Jujuy et bifurquer vers l’est… soit un détour de quelques 400 kilomètres… mais puisqu’il semble qu’on ait pas trop d’autre choix, c’est l’option retenue à l’heure actuelle…
Pour le moment le programme est de poursuivre dans la Quebrada, traverser le tropique du Capricorne puis faire un petit stop à Uquia pour aller visiter la petite église du village, célèbre pour ses archanges à l’arquebuse, si chers à Monsieur Diego du musée Pajcha de Salta !!

10 tropique du capricorne

11 Eglise d'Uquia

Puis nous poursuivons sur la Ruta 9 en passant devant une cascade de glace, pour admirer les « épines du diable » à Tres Cruces, avant de rebrousser chemin pour faire halte à Humahuaca.

14 Ruta 9

12 Tres Cruces

13 cascade de glace le long de la Ruta 9

Après une nuit très calme et bien fraiche à Humahuaca, nous attaquons la ruta provincial 73, en direction de l’est pour aller jusqu’à l’Hornocal, los cerros de los 14 colores, les montagnes aux 14 couleurs… il n’y a que 25 km de pistes entre Humahuaca et le mirador de l’Hornocal, mais plus de 1300 mètres de dénivelé à gravir… de 3000 à 4350 mètres d’altitude, et comme il est difficile de monter autrement qu’en 1ère, le moteur de « la Casa des PAZA » (le nouveau petit nom de notre camping car !) chauffe beaucoup et nous devons faire plusieurs pauses le capot ouvert en attendant, en compagnie de vigognes, qu’il refroidisse un peu avant de repartir… les 5 derniers km nous prennent donc au bas mot ¾ d’heure !!

15 Ruta Provincial 73 hasta el Hornocal
Mais notre patience est largement récompensée : le spectacle arrivé là haut est à couper le souffle et pas seulement à cause de l’altitude…

16 El Hornocal
Au final, grâce aux granules de coca, nous n’avons pas souffert de l’altitude, seul notre camping car a été un peu essoufflé sur la montée… et il n’était pas le seul ! En redescendant, nous avons rencontré 2 voitures en difficulté : 1 pick-up avec une roue crevée et 1 Chevrolet en quête d’un peu d’eau parce qu’elle chauffait trop dans la montée !

C’est que nous ne sommes pas les seuls à aller admirer cette merveille de la nature, même si nous avons appris son existence par le bouche à oreille plutôt que par les guides touristiques.

D’ailleurs nous rencontrons là haut un Espagnol qui voyage aussi et qui nous apprend qu’il vient de San Pedro de Atacama et qu’il a traversé le Paso de Jama pas plus tard que la veille ! Il nous précise que le Paso n’est ouvert que quelques heures par jour, souvent en fin de matinée.

Voilà qui change la donne !

Après un rapide conseil de famille nous décidons de tenter le coup… il y a 300 kilomètres de Purmamarca jusqu’au Paso de Jama en suivant la Ruta Nacional 52 qui passe par un col à plus de 4100 mètres, puis à travers une salina, une plaine de sel à Salinas Grandes et la Puna… au pire des cas, nous ferons un aller retour sur une très jolie route, et dans le meilleur des cas, nous pourrons atteindre le désert d’Atacama 😉

17 Ruta 52 - col 4170

18 Salinas Grandes

19 Ruta 52 jusqu'à Susques
Et c’est sur cette jolie route que notre compteur affiche les 14 000 bornes, en espérant que ce sera notre dernière photo de bornes en Argentine !

16bis 14000 bornes

À 120 kilomètres du Paso, nous nous arrêtons pour la nuit à Susques, un petit village en adobe avec une très jolie église au toit de chaume : si nous passons la frontière demain, il faut que nous liquidions tous nos produits frais, fruits, légumes, produits laitiers etc…

20 Susques

Passera, passera pas ? suite au prochain épisode !!

4 Comments

  • Cécile

    On espère que ça va passer ! En tous cas on en prend plein les yeux et c’est trop bon ! Merci encore pour ces partages, j’adore les montagnes à 14 couleurs (au fait vous avez recompté aussi ?) on dirait qu’un plaid est posé sur la montagne ! Magnifique
    Mille bisous à tous les 4

  • Hélène et Jean-Paul

    Toutes ces couleurs cela semble un peu irréel , on a l’impression qu’un 👩‍🎨 géant est venu essayer sa palette 🎨 !
    Il doit y avoir une explication géologique à cette profusion et je pense que vous vous ferez un plaisir de nous en faire part !!!
    Continuez à vous en mettre plein les yeux et merci de nous faire partager vos découvertes !
    Bises des parents

  • Edmond

    En montagne il faut bien ménager les chevaux et y aller doucement surtout qu’avec l’altitude la carburation n »est pas la même. Bonne continuation et merci pour ces magnifiques photos. On est toujours avec vous à la découvertes des merveilles de notre planète. Je n’imaginais pas que vous soyez déjà sous les tropiques.
    Bises à vous quatre d’Alsace où nous sommes en alerte canicule…

  • gaelle

    wahoo, paysages juste magnifiques!!!!!!
    bon, on a pas encore lu le prochain post, mais je suis sure que vo.us avez eu du flair!!!
    gaelle
    🤥🤖🎃😺👅🐺🐗🦋🦄🙉🐷🐨OEN
    gros bisous timeo et kaalan

Post A Comment