LesPAZAventures

La diagonale des kilomètres !

C’est sous une pluie battante que nous quittons la Nouvelle Orléans. 

Nous avons, devant nous, 2000 km pour atteindre Baltimore et 1 semaine pour les parcourir : nous devons laisser le camping-car au port avant midi le mardi 5 juin 2018 ! 
Les prévisions météo de la semaine sont assez unanimes quelque soit le site internet que l’on consulte : pluie, pluie et pluie ! 
Sans doute à cause de la dépression sub-tropicale Alberto qui vient d’arriver à la Nouvelle Orléans… 
Alors quitte à passer des journées enfermés dans le camping-car, autant rouler ! On traverse les états les uns après les autres : Mississippi, Alabama, Georgie, Tennessee, Virginie, Virginie Occidentale et enfin Maryland. 
Pour certains, nous ne verrons qu’un bout de route et un panneau, alors que nous nous arrêterons un peu plus dans d’autres : 
– 1ère étape de notre diagonale des kilomètres, Chattanooga dans le Tennessee. Nous y arrivons en plein week-end de Memorial Day, célébré tous les ans le dernier lundi du mois de  mai pour rendre hommage à tous les soldats américains ayant combattu pour leur pays. 
Un des week-ends les plus chargés aux Etats-Unis, avec Thanksgiving !! 
Tous les campings à la ronde sont pleins à craquer, et nous n’avons pas vraiment d’autre option que de passer la nuit sur le parking d’un Walmart, heureusement super calme… 
Le lendemain, comme il pleut toujours, nous décidons d’aller visiter les Ruby Falls, une chute d’eau de 45 mètres de haut, à 350 mètres sous la surface de Lookout Mountain à Chattanooga ! 
Découverte en 1928 par Leo Lambert, la chute d’eau fut nommée en l’honneur de sa femme, Ruby. 
Dès 1930, la chute d’eau fut ouverte au public, et depuis plus de 85 ans, elle est une attraction majeure de la région. 
Et en cette journée de Memorial Day 2018, nous sommes loin d’être les seuls à avoir eu la même idée : Pierre commencera par faire une bonne demie heure de queue sous la pluie pour atteindre la billeterie. Puis nous ferons ensemble encore une nouvelle heure de queue pour arriver enfin à l’ascenseur qui nous mènera dans la grotte. 
Arrivés au fond de la grotte, nous integrerons un groupe d’une 20aine de personnes, et c’est donc escortés d’un guide que nous commencerons la visite de cette jolie grotte, surpeuplée en ce lundi férié pluvieux ! 
Le site est très joli et très bien mis en valeur, à l’américaine 😉
Dans les concretions sur les parois, on peut observer pas mal de figures rigolotes : des bougies et des cactus, des tranches de bacon, des ailes d’anges, des chips… 
Et on termine en apothéose en arrivant dans la dernière « salle » oú on découvre enfin la majestueuse cascade de Ruby ! Mais pas plus de 5 minutes !! A notre entrée, notre guide accionne l’animation son & lumière de la chute d’eau qui, au bout de 5 minutes chrono, s’arrête, obligeant les visiteurs  dans l’obscurité à revenir sur leurs pas…
Les yeux encore plein d’étoiles,  nous reprenons le chemin de la sortie. Avant d’arriver à l’ascenceur, nous croiserons une bonne 10aine de groupes, de 30 ou 40 personnes chacun ! Pas de doute, un jour férié pluvieux est une belle affaire pour les gérants des Ruby Falls… 
En tout cas, nous nous rendons compte qu’il va falloir adapter notre façon de voyager aux États- Unis : nous qui avions l’habitude d’improviser pour nos visites et nos bivouacs, ici il semble préférable de s’organiser un minimum à l’avance !! 
– 2ème étape : Pigeon Forge au pied du parc national des Great Smoky Mountains, encore dans l’état du Tennessee. 
La météo assez pourrie nous dissuadera d’aller nous balader dans le parc national. Mais la petite ville regorge d’activités et d’animations : du musée de cire des stars d’Hollywood dont le batiment est surmonté d’un KingKong énorme, aux dîners spectacles burlesques, en passant par une réplique échelle 1/2 du Titanic abritant un musée ou les mini-golfs et les kartings, il y en a pour tous les goûts ! 
Devant une telle palette possible, il sera difficile de faire un choix, mais compte tenu des prix assez élevés des attractions, malgré les « coupons », nous ne nous en accorderons qu’une seule : le Whatever Works, abrité dans une « maison à l’envers » et présenté sur les prospectus comme un centre d’expériences et de découvertes pour petits et grands. 
La réalité est un peu moins « éducative » que ce que nous imaginions. 
A l’intérieur de la « maison à l’envers », il n’y a aucune fenêtre qui donne sur l’extérieur et il règne un bruit assez infernal entre le brouhaha des visiteurs, les bruits de toutes les animations et le fond musical digne d’une discothèque. 
Il y a effectivement quelques ateliers « éducatifs » comme les simulateurs de tremblement de terre ou d’ouragans, mais la grande majorité reste très ludique : un laser game (renommé « bataille » par les PAZA), un mur d’escalade, des jeux d’arcade, un cinéma XD avec fauteuils mobiles comme au Futuroscope… 
Nous passerons un grand moment dans la partie réservée aux plus petits avec le bac à sable interactif où l’on peut créer montagnes ou mers et où des animaux sauvages évoluent ; ou encore l’aquarium interactif projeté sur un mur et où on peut envoyer son poisson ou sa tortue après l’avoir colorié et scanné !
Après 4 ou 5 heures à l’interieur de cette « maison à l’envers », le bruit aura raison de nous… les filles seront ravies de cette journée, et c’était bien l’effet escompté. 
Pierre et moi en ressortirons assez effarés de la quasi omniprésence d’écrans dans les activités proposées et surtout du manque de concentration impressionnant des enfants américains qui zappent en permanence… dès qu’il faut se focaliser sur une activité plus de 2 minutes, il n’y a plus personne ! 😵
Nous serons bien les seuls à chercher LA perle violette au milieu du million de perles d’autres couleurs, et avec un peu de patience, nous y arriverons 😉
Après ces petites pauses dans le Tennessee, il est grand temps de reprendre la route : il nous reste un peu moins de 1000 km à parcourir et un camping car à préparer pour sa traversée retour de l’Atlantique. Pour couper un peu la route sur le dernier tronçon qui doit nous mener à Baltimore, nous ferons une petite halte dans un RV Park de Natural Bridge en Virginie, juste le temps de tester la grande specialité américaine en camping : les s’mores, ces petits sandwiches de crackers/chocolat/marshmallow fondu que nous adapterons avec ce qui nous reste dans les placards ! 
Et enfin nous atteignons Baltimore ! 
Nous établissons le camp dans un State Park Campground avec 2 jours devant nous pour tout ranger , faire nos sacs et remettre le camping-car en configuration « traversée Ro-Ro » ! 
Notre emplacement pour véhicule de 24 pieds est largement assez grand pour accueillir notre camping-car et son copain Elliot de nos amis Les Petits Pas Dans Les Grands qui shippent avec la même compagnie que nous 😉
Et les 2 jours que nous avions prévu ne seront pas de trop pour tout préparer, surtout que nous ne serons pas vraiment aidé niveau météo avec un dimanche 3 juin (Joyeux Anniversaire Baboucha 😘) sous un déluge terrible ! 
Mais le mardi 5 juin au matin, la Casa des PAZA et Elliot seront prêts à partir au port à la première heure ! 
Première étape, il faut aller à la douane du port pour faire tamponner les documents d’expédition des véhicules.  
Bien entendu, il faut avoir un badge pour entrer dans les locaux de la douane et il est nécessaire de faire appel à un « service d’escort » 🤔 : coût de cet accompagnement 50 US$ pour 45 minutes !! 
Étape suivante : aller déposer les véhicules au port, avec toute la paperasse nécessaire… manque de bol, il manque un document dont nous n’avions jamais entendu parlé jusque là : un certificat attestant que les bouteilles de gaz que nous transportons dans les camping-cars sont bien vides. 
Nous voilà donc repartis dans la banlieue sud de Baltimore  à la recherche du Jim Donnie’s Inc RV Service Center à Glen Burnie… il est déjà 10h30 et vu le temps qu’on mettra pour trouver le magasin, c’est plus que probable qu’on ne pourra pas livrer les camping-cars avant midi… 
Après de nombreux tours, détours, contours et demi-tours, on finit par y arriver… les gens semblent nous attendre… chouette, ça va aller vite !! 
Sauf qu’en fait, pas du tout… 
La grande expertise de ce RV Service Center en termes de bouteilles de gaz vides est l’écoute à l’oreille : en gros ils ont fait ce qu’on fait tous, ils ont secoué les bouteilles et décrétés qu’elles n’étaient pas totalement vides  et que les vider nous prendrait une demi-journée 😣
Finalement, comme ils voient que nous sommes un peu pressés, ils se mettent au travail sur le champ mais avec un enthousiasme proche du néant… tant et si bien que Pierre et Stéphane finissent par mettre la main à la pâte pour que les choses avancent plus vite… 
Il est 12h30 passés quand nous repartons du RV Service Center, allégés de 74 US$ mais avec une attestation signée ! 
Le temps de repartir au port, de faire vérifier une nouvelle fois toute la paperasse, et de déposer les camping-car, nous sortons du port à 14h passés ! 
Ouf, les camping-cars ont été acceptés, même si on a largement dépassé midi… 
Avec toutes ces péripéties de dernière minute, nous n’avons même pas pensé à verser une petite larme… 
Il faut dire que cette fois-ci, la PAZAméricaine en camping-car est belle et bien finie  : nous voilà livrés à nous-mêmes avec juste nos sacs à dos… 
Mais avec encore quelques jolies découvertes en perspective : les PAZA partent visiter Washington 🏛 et New York 🗽avant de s’envoler vers Paris 🗼

2 Comments

  • Edmond

    Vous n’avez vraiment pas eu de chance avec la météo pour remonter vers le Nord des US. Le voyage touche à sa fin un peu dans la précipitation et les contraintes liées à l’embarquement. C’est vrai que vous avez du avoir un pincement au cœur de voir partir votre maison sur roues, vous y avez passé du temps…
    Je remarque qu’il n’y a pas que les pompiers français qui ont peur du gaz, pour le transport il faut vider les bouteilles, à mon avis c’est n’importe quoi mais bon, tout le monde a une peur bleue du gaz.
    Bon voyage de retour au pays du vrai fromage et du bon vin.
    Gros bisous à vous quatre et merci pour la carte du métro de Washington en soutien à Danièle, vous êtes très beaux !!!
    Danièle et Edmond

  • Hélène Boué

    Il y a toujours une solution pour passer les longs jours pluvieux et visiblement les filles s’en sont donné à cœur-joie dans la maison à l’envers !
    Bonne poursuite de vos aventures sans le camping-car, mais pas de doute , elles seront tout aussi déconcertantes !
    😘😘😘😘

Post A Comment