LesPAZAventures

Lamanaï

Sur notre lancée des visites de ruines, notre prochaine étape sera Lamanaï, le plus grand site maya du Belize, situé sur les rives de la New River. 

IMG_20180331_132546

Il est possible d’y accéder par la route, enfin la piste, mais nous choisirons l’option fluviale ! 
Nous partirons donc depuis Carmelita dans un tour organisé avec la compagnie Lamanaï EcoTours et nous nous laisserons guider par Carlos pour la balade en bateau, les explications lors de la visite des ruines et même pour le repas de midi ! 
Grâce à l’oeil expert de Carlos nous pourrons observer une partie de la faune qui vit autour de la New River : hérons cendrés, aigrettes, martins pêcheurs, hérons noctures, chauves-souris et même de jeunes crocodiles qui peuvent atteindre 4 mètres de long à l’âge adulte. Ce qui n’a pas l’air de perturber les habitants des alentours qui n’ont aucune appréhension à aller se baigner dans la rivière 😉
1 croisière le long de la new river
Après 1 bonne heure et demi de navigation, nous accostons au ponton des ruines de Lamanaï, le plus grand site archéologique du Belize, qui s’étend sur pas moins de 20 km carrés, et dont l’occupation s’est étendue sur au moins 3000 ans : de – 1500 ans avant JC jusqu’à l’arrivée des conquistadors espagnols au XVIe siècle. 
La visite ne portera que sur les seuls 6 édifices mis à jour et restaurés du site : 
– le temple des masques, majestueux avec son escalier central flanqué de ces énormes visages de 2 gouvernants de la cité maya : à gauche, une femme et à droite un homme. 
Le temple que l’on voit aujourd’hui est en réalité un temple qui avait été recouvert par un autre temple, lui même également recouvert par un dernier temple, tels des temples gigognes, comme il était coutume de procéder chez les Mayas. 
Fait exceptionnel, le gouvernement du Belize a autorisé la mise à jour de ce somptueux temple des masques en enlevant les 2 temples postérieurs qui le recouvraient ! 
2 le temple des masques
– un peu plus loin, nous pourrons gravir l’un des plus hauts temples du monde maya préclassique, le « temple haut » mesurant 33 mètres à son sommet. 
A la base de ce temple, 2 énormes sculptures du dieu Chaak, le dieu de la pluie, sont assez abîmées par les intempéries et difficilement reconnaissables. 
Depuis le sommet du temple, on a une vue panoramique à 360° sur la campagne environnante et la rivière. 
3 le temple haut
4 le temple haut
5 sommet temple haut
– juste en face de ce temple haut, nous passerons par le « jeu de balle », assez petit par rapport à ceux que nous avions pu voir dans les autres sites. Carlos nous expliquera que les règles du jeu variaient beaucoup d’une cité à l’autre, que la forme du terrain variait également beaucoup – taille entre autre mais aussi design du terrain et présence ou non d’un anneau – les 2 seuls points communs du « jeu » étaient uniquement l’utilisation  d’une balle de caoutchouc et le but ultime : la sélection d’un individu comme offrande aux dieux… 
6 le jeu de balle
– le 4e édifice à avoir été restauré est un temple sur lequel a été découverte une stèle sculptée à l’effigie de Coquillage Fumant, un gouvernant de la cité à la fin de la période préclassique. Les squelettes de 5 enfants ainsi que des offrandes de silex, d’obsidienne et de coquillages furent découvertes au pied de cette stèle. 
7 coquillage fumant
– un peu plus loin, nous passerons par les vestiges des appartements royaux avant d’atteindre le dernier grand temple de la visite : le temple du jaguar ! 
8 appartements royaux
9 temple d jaguar
Guidée par Carlos, la visite fut fort intéressante, même si un peu trop rapide à notre goût.
Nous serons cependant très content d’avoir pu visiter le site en toute quiétude sans les hordes de touristes des paquebots américains que nous croiseront sur le chemin du retour ! 
10 embarquadéère
De retour à Carmelita, les filles seront ravies de pouvoir se poser à l’ombre d’un arbre pour jouer à la dinette. Cependant, en voulant un peu remodeler les lieux, Zoé tombera nez à nez avec une sympathique petite tarentule dans son nid 😨! Une bonne dose de frayeur, sans plus de conséquences pour nos 2 poulettes que de devoir s’installer un peu plus loin 😅
11 tarentule

One Comment

  • Hélène Boué

    Il est des découvertes plus agréables que d’autres ! 😢
    Heureusement que ce n’est pas tous les jours qu’on rencontre une tarentule !

Post A Comment