LesPAZAventures

Le Canal de Panama

Avant de quitter Colón, nous décidons d’aller visiter les dernières écluses avant l’océan Atlantique du célèbre Canal de Panama, las esclusas de Agua Clara !

Mais sans véhicule ce n’est pas chose aisée… Les écluses ne sont situées qu’à une dizaine de kilomètres de la ville, mais aucune navette ou transport public ne les dessert, il faut donc nous résigner à y aller en taxi. Et ces derniers, bien conscients de cet état de fait n’hésitent pas à gonfler les prix et proposent de nous y emmener pour la modique somme de 40 dollars !!!
A force de négociation, nous en trouverons un qui voudra bien nous y emmener pour la moitié du prix proposé, mais, comme pour tous les taxis que nous avons pris au Panama, il nous faudra être vigilants sur l’itinéraire emprunté pour être sûrs d’arriver à bon port.
Le centre de visiteurs des écluses est fort agréable et offre une vue imprenable sur les nouvelles écluses d’Agua Clara, inaugurées en 2016, et qui séparent le lac artificiel de Gatún de l’océan Atlantique…
2 gatun
1a écluse
1 écluse 1
Nous serons aux premières loges pour voir passer l’un des 35 à 40 portes containers qui transitent chaque jour sur le Canal et qui mettent une dizaine d’heures pour parcourir les 80 kilomètres qui séparent les océans Pacifique et Atlantique et franchir les 3 jeux des anciennes écluses  (Miraflores, Pedro Miguel & Gatún) ou les 2 jeux des nouvelles écluses (Agua Clara côté Atlantique & les nouvelles écluses de Miraflores côté Pacifique).
A coup de 55 000 dollars la traversée du Canal par porte container, pas étonnant que les Américains aient eu du mal à le lâcher… pourtant après 85 années de domination états-unienne, le 31 décembre 1999, (juste avant le bug de l’an 2000 ?), le Canal est rendu au Panama pour y être administré et exploité par les Panaméens ! Il était temps !
IMG_20171218_152754
 Après cette visite fort intéressante, et une petite balade sur le sentier tropical du centre de visiteurs oú nous rencontrerons un petit coati, nous reprenons les sacs à dos, et la direction de la gare routière : pas question de passer le week-end à Colón, nous allons tenter d’aller jusqu’à Gamboa au bord de la rivière Chagres.
3 sentier tropical
Pas facile d’accéder, il faut d’abord retourner à Panama, puis reprendre un vieux bus scolaire américain brinquebalant et sans clim jusqu’au petit village de Gamboa. Le seul hebergement du coin, un hôtel resort de luxe, très couru en ce week-end férié de fête des mères… nous détonnons un peu avec nos gros godillots et nos sacs à dos, et les receptionnistes n’ont malheureusement plus de chambre disponible pour nous… il est 17h, la nuit ne va pas tarder à tomber et nous ne savons pas à quelle heure passe le bus pour Panama et même s’il y en a encore un aujourd’hui !
Mais nous avons plus d’un tour dans notre sac et surtout une habileté hors pair avec le site internet de booking.com 😉 le receptionniste est à peine revenu d’être allé consulté son chef, que nous avons une réservation à notre nom !!
4 gamboa
Nous passerons dans ce resort un bon moment, surtout les filles à la piscine, mais il nous tarde de retrouver notre maison roulante, où il y a toujours de la place pour nous !!

2 Comments

  • Hélène BOUÉ

    Vous ne manquez en effet pas de ressources pour contrer la mauvaise volonté du réceptionniste.
    Tel est pris qui croyait prendre !😜
    😍😘😍😘

  • Edmond

    La fin du séjour obligé à Colon s’est mieux déroulée qu’au début.
    55000 dollars par passage pour un bateau c’est sans doute moins cher que le grand tour par le Cap Horn, tout le monde est content, les armateurs et le Panama. Merci à Ferdinand de Lesseps qui initia sa construction terminée par les Etats Unis qui se sont longtemps remboursés sur le droit de passage.

Post A Comment