LesPAZAventures

Le parc national Lauca

Quelques kilomètres après avoir quitté Arica, le soleil et le ciel bleu remplacent les nuages qui stagnent au dessus de la ville… nous empruntons la Ruta 11 qui relie la Bolivie à la côte chilienne et qui est très fréquentée par les routiers boliviens qui ramènent au pays carburant, voitures d’occasion en provenance d’Europe et autres marchandises. Quelques 200 kilomètres séparent le bord de mer chilien à la frontière bolivienne mais la Ruta 11 grimpe de 0 à plus de 4500 mètres d’altitude ! D’abord au milieu du désert aride et hostile à toute forme de vie…

1 ruta 11 désert
Puis au milieu de la puna au dessus de 3000 mètres d’altitude, où l’on aperçoit enfin de la végétation, certes rase, mais de la végétation quand même !!

2 ruta 11 en arrivant à Putre
Nous ferons quelques étapes de réacclimatation à l’altitude : une première nuit à Putre, joli petit village aux rues étroites (surtout quand tout le village est en travaux) situé à 3500 mètres d’altitude.
Puis une seconde nuit aux termes de Jurasi à 4000 mètres, où nous nous détendrons dans une petite piscine d’eau chaude rien que pour nous ! D’autres bassins sont accessibles en extérieur dont un bain de boue pour les amateurs. Mais le petit vent frais à extérieur nous conforte dans l’idée de rester à l’intérieur !

3 termas de jurasi
C’est en quittant les termes que nous entrons à proprement parlé dans le magnifique parc national Lauca, très haut en altitude. Le parc est très accessible grâce à la ruta 11 et il est possible de faire de jolies balades plutôt courtes. Et ce n’est pas pour nous déplaire : à 4000 mètres d’altitude, on sent nettement le manque d’oxygène et chaque pas demande un effort supplémentaire !

4 las cuevas 1
Nous ferons des rencontres assez rigolotes avec de gracieuses vigognes et de nombreuses viscaches, ces rongeurs andins gros comme des chats et ressemblant à un mélange harmonieux de lapin, d’écureuil et de souris, et qui bondissent de rocher en rocher comme des marsupiaux !

6 vicunas

5 viscachas
Les paysages sont à couper le souffle et pas seulement à cause de l’altitude : volcans enneigés, lagunes scintillantes et jolis villages en pierre peuvent être admirés quasiment depuis la route 11.

9 laguna chungara

7 parinacota
Malheureusement, ce gros avantage d’accessibilité est aussi un défaut majeur, car la Ruta 11 qui est l’axe routier principal entre la Bolivie et la côte pacifique est très empruntée par des camions, et le long de la route est jonché de déchets, faisant tâche dans le paysage. Et les travaux n’arrangent rien et pour cause de circulation alternée , de nombreux camions stationnent le long de la chaussée, faisant des files de plusieurs kilomètres qui dénaturent un peu le paysage !

8 travaux sur ruta 11
Nous passerons notre dernière nuit au Chili à quelques kilomètres de la frontière bolivienne à plus de 4500 mètres d’altitude, au bord de lagune Chungará en face du majestueux volcan Parinacota et au milieu de dizaines de viscaches : un bivouac que nous ne sommes pas prêts d’oublier !

2 Comments

  • Cecile

    Si vous avez l’occasion de retourner voir le Parinacota depuis le côté Bolivien, le parc dans lequel il est situé est fantastique. C’est le Parc du Sajama du nom du volcan le plus haut de Bolivie.

    • LesPAZAventures

      Yes !! Check 😉 ce sera pour le prochain article !! Bised

Post A Comment