LesPAZAventures

Monteverde & le volcan Arenal

Nous quittons la côte pacifique pour attaquer la montée vers Monteverde et sa célèbre forêt de nuages, située aux alentours de 1400 mètres d’altitude. 
La route grimpe sévère et par moments, Pierre est obligé de rouler en 1ère ! 
Nous retrouvons sans grand plaisir du ripio, et notre vitesse de croisière chute rapidement à moins de 20 km/h. 
Heureusement et contre toute attente, le soleil nous accompagne. Nous n’essuyons que quelques grains passagers sur la route.
1 las juntas
En arrivant à Monteverde, il fait beau ! Nous établissons le camp sur le parking de l’auberge de jeunesse La Suerte (la chance), à plat et surtout assez abrités du vent. 
La région de Monteverde se situe au niveau de la ligne de partage des eaux entre le Pacifique et l’Atlantique, autrement dit, cette région reçoit aussi bien les précipitations d’une côte que de l’autre : elle est donc bien arrosée toute l’année !
Dès le lendemain, profitant du beau temps, nous poussons jusqu’aux portes de la réserve Santa Elena, faire la balade SkyWalk, à moitié dans la forêt, à moitié sur des ponts suspendus…  
4 poonts suspendus
5 ponts suspendus
La balade est exclusivement guidée et Elvis, notre guide, nous montrera de très jolies plantes et fleurs, à defaut d’animaux…
2 fleurs
3 foret
Nous emprunterons successivement 5 ponts mesurant pour le plus long un peu plus de 230 mètres, et s’élevant pour le plus haut, à 50 mètres au dessus du sol ! Règles de sécurité à respecter : ne pas  courrir ni sauter et 10 personnes maxi sur les ponts… Âmes sensibles, ou plutôt sujettes au vertige, s’abstenir 😉
La forêt tropicale d’altitude que nous traversons est vraiment très belle, et ne connait aucune période d’arrêt de croissance : les conditions climatiques étant toujours à peu près similaires quelque soit la saison et surtout le fait qu’il y ait de l’eau en abondance tout au long de l’année, font que les arbres n’arrêtent jamais de pousser, et qu’aucune cerne n’est visible sur les troncs ! Impossible donc de donner l’âge des arbres sans une datation au carbone 14 !! 
Après cette chouette balade, nous prenons un petit téléphérique au dessus de la canopée, jusqu’à une petite plateforme mirador. Par temps clair, on peut voir la côte Pacifique et la péninsule de Nicoya d’un côté, et de l’autre le volcan Arenal. 
6 téléphérique skytram
Nous aurons la chance d’en apercevoir la base, le sommet restant désespérément auréolé de nuages… 
7 téléphérique
Il ne fait pas bien chaud là haut, nous ne sommes qu’à 1700 mètres, mais un vent à décorner les boeufs souffle sans discontinuer.
8 téléphérique
Nous redescendrons ravis de notre journée, et bien décidés à aller arpenter les sentiers de la Reserva Biológica Bosque Nuboso Monteverde le lendemain. 
Malheureusement, le lendemain, le temps n’est pas aussi clément que la veille : le vent ne s’est pas calmé et s’est même renforcé ! Nous avons été ballotés toute la nuit dans le camping-car. 
Le soleil n’est pas loin, mais les bourrasques de crachin nous mouillent jusqu’à l’os dès que l’on risque un pied dehors… 
Nous nous dirigeons plutôt vers une activité d’intérieur au ranario de Monteverde, un zoo spécialisé dans les grenouilles (rana = grenouille en espagnol). 
Encore une fois, la visite est exclusivement guidée et c’est avec Alejandro que nous partirons à la découverte des grenouilles ! Très vite, il met à l’aise les filles en les impliquant dans la visite : elles sont chargées de débusquer à l’aide de lampes torches, les pensionnaires du ranario qui se cachent dans la végétation de leurs vivariums ! 
Elles y mettront toute leur énergie et s’en sortiront très bien !!! 
Et c’est en sautant comme des grenouilles que nous passons d’une vitrine à l’autre 🐸 😄
9 ranario de jour
Mais comme une bonne partie de ces grenouilles ne se réveillent que la nuit, le propriétaire du ranario nous autorise à dormir sur son parking, et après le repas du soir, nous repartons, à la seule lueur des lampes torches, à la découverte des espèces nocturnes, dont la fameuse rainette à yeux rouges, emblème officieux du Costa Rica. 
10 ranario de nuit
La nuit sur le parking du ranario est aussi mouvementée que la précédente, le matin il fait toujours aussi mauvais et les prévisions météo ne sont pas optimistes pour les jours à venir.
Tant pis pour la réserve biologique de la forêt de nuages de Monteverde… 
En route pour le volcal Arenal ! 
A vol d’oiseau, il est tout près, mais par la route, il faut faire un « petit » détour autour du lac éponyme. 
IMG_20180115_073132
Plus on avance vers le nord et moins les nuages sont épais… c’est même sous le soleil que nous découvrons le joli lac artificiel. Le vent aussi finit par se calmer… 
11 route monteverde arenal
12 lac arenal
Manque de bol, à mesure qu’on se rapproche à nouveau de l’Arenal, les nuages se font de plus en plus gris.. encore une fois, nous ne verrons que la base du volcan… 
13 volcan arenam
Nous trouvons un chouette bivouac juste au pied du volcan dans un petit hôtel avec piscines d’eaux thermales. Et il nous semble que le soleil n’es pas très loin : nous savons que le temps est capricieux dans la région, et que la patience nous a déjà reussi par le passé ! 
Nous attendrons 2 jours entiers que la pluie veuille bien s’arrêter et que le volcan se découvre… en vain…
Le matin du 3ème jour, nous décidons de mettre les voiles : les prévisions météo ne prévoient pas le retour du soleil avant une dizaine de jours, et on en a un peu marre de se faire rincer ! 
Ces 2 jours d’attente seront toutefois bien mis à profit : lecture, jeux, Lego, école, cuisine, boulangerie, baignades dans les piscines d’eaux chaudes de l’hôtel, bricolage divers, composition & enregistrement de la chanson pour le défi de février des amis… on prendra même un café avec des collègues de Nouméa qui débutent leur tour du monde par le Costa Rica ! Quelle coïncidence… Bon voyage les Jolimiña 🗺🌎🛩
Pour le coup, on a presque eu l’impression d’être revenus à une vie sédentaire 😉 
14 bivouac pluvieux
Mais cette impression ne sera que de courte durée, nous revoilà sur les routes, à la recherche d’une météo plus clémente… 

2 Comments

  • Hélène BOUÉ

    Superbes photos de toutes ces plantes , dommage que le volcan Arenal se cache derrière son voile de nuages ☁️ mais il vous rest d’autres volcans 🌋 à débusquer. Alors bonne route vers de nouvelles aventures !
    🙃😉😘😘😘😘

  • Edmond

    C’est vraiment dommage que cette météo capricieuse vous gâche quelque peu les visites mais comme on dit après la pluie vient le beau temps…
    Bises d’Alsace bien arrosée en ce moment !

Post A Comment