LesPAZAventures

On a récupéré le camping-car !!

Contrairement au planning initialement annoncé par Grimaldi, notre camping-car, ou casa rollante, ne nous a pas été livré le vendredi 3 février, mais le lundi 6, la douane d’Uruguay étant fermée le week-end (normal quoi !!)

Ce petit retard qui a pu être perçu au départ comme irritant, a finalement été considéré comme une aubaine. En effet, une sorte de tempête s’est abattue sur Montevideo le dimanche 5, avec des rafales à plus de 80 km/h selon Météo France Monde, arrachant de nombreuses branches des arbres ! Nous avons pu le constater dès le lendemain en circulant en ville !

IMG_20170206_174310

Il aurait été quand même dommage d’abîmer le camping-car par la chute malencontreuse d’une branche dès sa sortie du port 😉

Bref, comme Rachida de Wave VS nous avait annoncé une sortie de notre casa rollante le lundi 6 février vers 15h, nous avons mis à profit notre matinée au rangement de nos sacs (ouf, cette corvée sera bientôt de l’histoire ancienne !) et à la recherche d’une bouteille de gaz qui pourrait convenir dans le coffre dédié à cet usage.

Manque de bol les bouteilles de gaz uruguayennes de 13kg de butane sont plus larges et moins hautes que les bouteilles françaises, et ne logent pas dans le coffre dédié de notre camping-car européen !!

Heureusement il existe une solution alternative qui pourrait nous dépanner : une plus petite bouteille (de 3kg !) mais avec un embout spécial que (forcément !) nous n’avons pas prévu, et qu’il faut aller chercher dans une petite boutique du centre-ville de Montevideo.  On verra ça demain…

Après avoir déjeuné dans un restaurant un peu chicos de la plaza Matriz, nous nous dirigeons vers les bureaux de Wave VS, situés la rue d’à côté. Rachida nous accueille et nous annonce que Pierre peut aller récupérer le camping-car au port. Malheureusement les enfants ne sont pas autorisés, nous resterons donc toutes les 3 aux bureaux devant un dessin animé.

¾ d’heure plus tard, Pierre est déjà de retour, avec notre camping-car !! Les filles sautent littéralement de joie sur le trottoir à l’idée de retrouver leurs lits respectifs, leurs jouets et leurs livres !! Comme le camping-car est vraiment très mal garé dans une petite rue de la vieille ville, nous ne nous attarderons pas. Nous nous arrêtons à quelques blocs le long de la mer (toujours aussi marron !) pour enlever les panneaux de bois qui séparaient la cabine de la cellule lors du transport en mer.

Puis nous débutons une nouvelle quête : faire le plein de carburant, d’eau, de gaz et de nourriture ! Nous suivrons d’ailleurs scrupuleusement les conseils d’autres familles ayant réalisé un voyage du même genre que le nôtre, et nous ne faisons le plein de carburant qu’à la condition de pouvoir faire le plein d’eau également… Contre toute attente, nous n’essuyons qu’un refus avant de trouver la bonne station-service : Petrobras à l’angle de l’avenida Gal Artigas et de la calle Cannelones.

DSC_1233

Nous sommes servis par 2 pompistes super gentils, super  serviables et fort intéressés par notre voyage. Ils posent mille questions pratiques sur l’itinéraire, la scolarité des enfants en voyage, le trajet en cargo … pendant que nous remplissons patiemment les 200 litres de nos réservoirs d’eau !

Puis avant de trouver un bivouac pour la nuit sur la rambla (la promenade le long du bord de mer), nous repassons récupérer notre montagne de bagages à l’hôtel du côté de Très Cruces.

Les premières impressions de conduite à Montevideo sont plutôt positives : on s’attendait à se faire klaxonner de toute part, en fait il n’en est rien… on arrive plutôt bien à circuler, sans se faire avoir par les sens uniques…

Il est presque 19h, et comme nous avions décidé de bivouaquer au bord de la mer, sur la rambla, nous longeons la mer… pas facile de trouver de la place pour se garer et comme nous cherchions un endroit pas trop isolé, nous jetons notre dévolu sur la rambla del Presidente Charles de Gaulle, à 2 pas de la playa de los Pocitos.

DSC_1244

Pendant que Pierre et Zoé partent faire un petit tour sur la plage et essayer de trouver quelque chose à manger (et oui, on n’a toujours pas de gaz, et qui dit pas de gaz, dit pas de frigo ! ça attendra bien demain…), Agathe ne quitte plus son lit, elle s’enferme même dans « sa chambre » (elle ferme le rideau quoi ?!) pour redécouvrir avec plaisir tous ses jouets 😉 alors que je me charge de vider le plus gros de nos bagages dans les coffres pour libérer un peu d’espace dans la cellule, bien encombrée.

Nous mangerons des sandwiches à la saucisse dégotés à la roulotte voisine. La nourriture équilibrée devra encore attendre un peu que l’on retrouve notre capacité à cuisiner : principalement du gaz (avec le branchement approprié, c’est mieux !) et des provisions !! Ce qui devrait pouvoir se régler assez rapidement…

Nous nous couchons en espérant ne pas se faire déloger par les flics pendant la nuit, au cas où il ne soit pas autorisé de bivouaquer ici. Et bien on n’était pas au bout de nos surprises, le spot qu’on a choisi pour bivouaquer n’est autre qu’une réplique de la Côte Blanche de Nouméa, ou celle du « Port Autonome » de Népoui… pour les non Calédoniens, nous sommes au milieu du spot où se rassemblent tous les djeuns de Montevideo (en tout cas on les imagine djeuns) pour faire ronfler leurs moteurs avec des pots d’échappement trafiqués et écouter de la musique à un volume particulièrement élevé ! La seule différence avec la Calédonie, c’est que les gens ici n’écoutent pas de la musique tahitienne ou du kaneka, mais de la bachata ou du reggeaton !!  Il y a une vraie différence au niveau de la ligne de basse 😉

Je ne sais pas comment Pierre et les filles font pour dormir, parce que même avec mes boules Quiès, j’ai l’impression d’être à la Bodega* !!

Bon, à 3h tout le monde est (enfin !) parti en se saluant à grands coups de klaxon et j’ai pu rejoindre les bras de Morphée.

Après une nuit assez peu reposante, nous voilà sur le pied de guerre pour terminer notre quête dans les plus brefs délais… direction le Montevideo Shopping Center, pour l’opération ravitaillement !

Puis Pierre file en ville récupérer le fameux embout nécessaire pour le branchement de notre mini bouteille de gaz pendant que les filles redécouvrent avec grand plaisir tous leurs jeux, et que je profite de la connexion internet gratuite du resto voisin pour mettre à jour le blog avant de partir !

Dernière étape, on remet le compteur kilométrique à 0, et on part en direction de Colonia del Sacremento !!

La PAZAméricaine, c’est parti mon kiki !!

DSC_1253

DSC_1250

* (note de l’auteur) La Bodega del Mar, bar de l’Anse Vata à Nouméa, réputé pour y faire de bons coups de fêtes

 

9 Comments

  • Ermeline

    Bon voyage les amis, on vous suit de près et on vous embrasse bien fort

  • Thomas

    Excellent! Vous voilà donc parés à partir avec la casa rollante !  J’espère que vous avez aussi pu faire le plein de petites bombonnes de gaz et que vous avez la place pour les stocker ! A moins que les bombonnes argentines soient plus conformes aux européennes ? En tout cas, je ne doute pas une seconde que vous allez vous débrouiller comme des chefs pour trouver une (des) solution(s).
    Bonne route – compteur kilométrique à zéro – ça y est, PAZAméricaine vous voilà !!!
    Je vous embrasse bien fort !

    • LesPAZAventures

      Oups je me suis trompée : c’est une casa roDante qu’on a et pas rollante !!
      Mais au final ça revient au meme , c’est toujours notre camping car 😉

  • Magali

    Pfff… C’est toujours la même chose…. Y’en a qui arrive à dormir, alors que franchement les conditions ne sont pas là !!!! Mais comment font-ils ?????
    Même avis que Thomas, je sais que vous trouverez toujours la solution aux aléas de cette belle aventure.
    C’est maintenant que la Pazaventure commence réellement et tous vos petits messages vont nous faire rêver et voyager…
    Grosses bises et à la prochaine aventure.

  • Edmond

    Contents que vous ayez retrouvé votre home mobile. Pour le gaz 13 kg et 3 kg ce n’est pas pareil, les échanges seront plus fréquents surtout si on fait encore du froid avec, on espère pour vous que vous trouverez une solution qui va bien.
    Merci pour ce récit, Aude tu pourras toujours te recycler dans le reportage ou la littérature.
    Bonne route à vous et à la casa rodante en attendant la suite.
    Gros bisous à vous quatre.
    Danièle et Edmond

  • Les epinoux

    J’adore comment vous présentez vos histoires!
    Super les photos sur Montevideo!!😇😇😇😎😎😎😎😚😚😚😚😜😜😜😜🤗🤗🤗🤗🤔🤔🙄🙄🙄🙄🙄🙄.
    Timéo et Kaalan

    La classe la photo avec le camping-car en arrière plan!!
    Ça gère!!
    Gaelle

    • LesPAZAventures

      On est contents que nos histoires vous plaisent !! On vous en racontera d’autres promis !!

  • Colin pauline

    Bon voyage! T’as trop raison, sans se le dire ni trop se connaitre, nos vies se ressemblent souvent! Tenez bon ds les moments de galere et amusez vs bien! Biz, la PAAF family chez les kiwis!
    Popo

    • LesPAZAventures

      bisous à la PAAF family chez les kiwis !! Amusez vous bien 😉

Post A Comment