LesPAZAventures

Paseo de los Monos

Il pleuvine quand nous quittons Baños… c’est donc sous la grisaille que nous attaquons la route des cascades, qui rejoint Puyo, 60 km plus à l’est et 900 mètres plus bas, soit 950 mètres environ au dessus du niveau de la mer !

1 route banos puyo

Mais la fine pluie qui tombe depuis le matin ne nous empêchera pas d’aller admirer la somptueuse et tumultueuse casacade « El Pailón del Diablo », juste avant le 5ème tunnel de la route E30 😉
2 vers la cascade
2 sentiers mènent à cette cascade : un qui arrive quasiment au pied de cette chute d’eau réellement impressionnante par sa puissance, et pour lequel il vaut mieux emporter sa cape de pluie, sous peine d’être trempé des pieds à la tête !
3 cascada pailon del diablo
Et le second, qui la surplombe !! L’accès, très bien aménagé, se fait par des ponts suspendus à près de 50 mètres du sol, depuis lesquels on a une vue imprenable ! Âmes sensibles s’abstenir !
4 les passerelles supendues
Nous repartons subjugués par la force de la nature et un peu mouillés tout de même…
Plus on avance vers l’Amazonie, et plus la pluie s’intensifie…
5 retour de la pluie en amazonie
c’est même sous un déluge tropical que nous atteignons le refuge pour singes « el paseo de los monos », au milieu d’un suberbe jardin luxuriant.
C’est Yvan, un Suisse exilé depuis une 15aine d’annés en Équateur, et sa femme Lisette, qui ont monté ce centre pour prendre soin des animaux qu’ils réussissent à sauver des mauvais traitements de leurs précédents propriétaires : singes exhibés pendant de nombreuses années dans des cages à oiseaux où ils peuvent à peine bouger, et dont les muscles sont totalement attrophiés, ou cloitrés dans des pièces obscures sans lumière du soleil, dans des maisons particulières parce que c’est « rigolo » d’avoir un singe chez soi, et pleins d’autres histoires horribles et bien tristes pour ces animaux qui, aujourd’hui, ont malheureusement perdu tous leurs instincts naturels et ne peuvent plus vivre en liberté…
6 welcome to paseo de los monos
Les filles sont surtout ravies de retrouver leurs copines belges qui font du bénévolat dans le centre depuis près d’une semaine !
Dès le lendemain de notre arrivée, nous mettons nous aussi la main à la pâte : nous commençons donc par découper fruits et légumes pour remplir les gamelles de singes, en chippant un ou deux morceaux de fruits par-ci par-là…
6a Préparation des repas
Puis nous faisons le tour du parc pour les déposer dans chaque enclos :
Les singes laineux, magnifiques avec leur fourrure épaisse,
6c singes laineux
Les singes araignées, avec leurs bras démesurés dont l’extrémité n’est pourvue que de 4 doigts (ils n’ont pas de pouce)
6f singes
Les capucins, noirs et blancs, qui nous font beaucoup de grimaces, surtout Papi et Grégroire
Les perroquets, qui répètent sans cesse « hola » et « a comer »
7 perroquets
Les pécaris, ou « cochongliers », comme les a rebaptisé Agathe, qui passent leur temps à fourager dans la boue
7b cochonglier
Les tortues à pattes jaunes, qui se font piquer de la nourriture par Nana, le coati en liberté, parce qu’elles prennent trop leur temps…
8g coati
Les coatis, sortes de ratons laveurs au long museau qui fouragent partout eux aussi…
Le marguay, ce petit félin aux grands yeux et au magnifique pelage tâcheté,
Les kimkajous et l’olingot, ces petits mammifères dont les cousins éloignés sont les pandas roux et les ratons laveurs…
Et puis aussi les bébés de la nursery, Bella et Paquito, qui adorent grimper sur quiconque entre dans leur enclos… gare aux cheveux ou aux bijoux qui dépassent…
6e bella & paquito nursery
Sans oublier les sympathiques volontaires suisses, Emilie et Amélien, que nous y avons rencontré et Jonathan, le kickboxer employé du centre qui nous en a montré tous les recoins…
20171004_195323
Bref, nous avons passé un très bon moment dans ce refuge accueillant et luxuriant…
8 faune sauvage

4 Comments

  • Edmond

    Belle photo de  »Famille ». Bravo à tous pour votre engagement à soigner les animaux dits »sauvages ». Toujours d’aussi belles images à contempler.
    Bises à vous tous.
    Danièle et Edmond

  • Hélène BOUÉ

    Cette fois les animaux sont à portée de main 🤚🏾 et même un peu trop familiers au goût de quelqu’une 😮!
    😘😘😘😘

  • Thomas

    Ah les gourmands qui piquent les fruits pour les animaux!!! 😉 Ces fruits, ils étaient aussi pour les cochongliers? 😉

    Grosses grosses bises,
    Thomas

    • Aude

      Pour les conchongliers, c’était un seau de pommes de terre, même pas épluchées 🐗

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.