LesPAZAventures

San Agustín

Nous trouvons un chouette hostal pour nous remettre de nos émotions de cette route vertigineuse, à la sortie de Mocoa, juste à côté de la rivière, tenu par des gens charmants, comme tous les Colombiens chez qui nous avons séjourné depuis notre entrée dans le pays.

1 Hostal Casa del Rio

Nous profitons de ces quelques instants en Amazonie, les derniers du voyage !
Quelques petits singes tamarins viendront même se balader au dessus du camping car…
Puis nous reprenons la route en direction de San Agustín. Il ne nous faudra pas moins de 4 heures pour relier Mocoa à San Agustín : la route est sinueuse, en piètre état par endroits et surtout la circulation est bien dense… principalement des chauffeurs du dimanche et des hordes de 2 roues oú s’entassent 1, 2, 3 voire 4 personnes, le plus fréquemment avec des enfants endormis entre leurs parents ! Improbable !
2 route Mocoa San Agustin
Et enfin nous arrivons à San Agustín, célèbre pour ses sculptures précolombiennes classées au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1995.
Perchée à 1700 m d’altitude environ, la petite ville est la porte d’entrée à de très nombreux sites archéologiques de la région.
On connait peu de choses des peuples qui façonnèrent ces statues uniques. Quelques vestiges d’aliments enterrés non loin des scultures ont permis de dater leur période d’influence de -1000 avant JC à + 1000 après JC environ.
Ils disparurent bien avant l’arrivée des Européens et comme ils ne possédaient pas d’écriture, on ne connait que très peu de choses sur eux.
Ce que l’on sait en tout cas, c’est que leurs rites funéraires étaient assez élaborés, peut être principalement pour l’élite de leurs sociétés : les morts étaient enterrés dans des sarcophages dont le couvercle était sclupté de figures anthropomorphes ou zoomorphes, eux même entourés de pierres disposées en une sorte de dolmen, et enfin, à l’entrée, une statue en position verticale gardait le tombeau.
Malheureusement ces gardiens de pierre volcanique n’ont rien pu faire contre les nombreux pilleurs qui sacagèrent certaines de ces tombes.
Malgré tout l’institut colombien d’anthropologie et d’histoire a réussi à en rappatrier une grande partie dans les musées et les sites archéologiques disséminés autour de San Agustín.
Le plus grand d’entre eux est le parc archéologique situé à quelques km seulement du centre ville.
2b le musée du parc archéologique
Nous le visiterons en pas moins de 5 heures, tellement il est vaste.
2ter forêt des statues
Les accès aux différentes plateformes (« mesitas ») sont fort bien aménagés et très agréables.
4 sur les sentiers du parc san agustin
Certaines statues que nous y découvriront sont réellement incroyables de réalisme, d’autres sont nettement plus effrayantes avec leurs babines retroussées et leurs dents acérées !
4b plan du site
5 mesita A
6 mesita B
7 mesita C
8 fuente de lavapatas
9 alto de lavapata
En tout cas, rien à voir avec les dolmens et les menhirs que nos ancêtres les Gaulois ont pu faire à la même époque !!
Sur le site « Alto de los Ídolos », les sépultures sont mieux conservées qu’au parc archéologique, et on y trouve même la plus grande statue : 7 mètres de haut (dont 3 sont sous terre).
10 alto de los idolos
11 alto de los idolos
Pour se rendre aux sites de la Chaquira ou d’El Tablón, impossible de prendre le camping car : même s’il nous a surpris en passant dans des endroits improbables, les pistes vers ces sites sont vraiment trop pentues, défoncées et gadouilleuses…
Qu’à cela ne tienne, nous nous y rendrons à cheval !! La balade est fort sympathique et nous emmène au milieu des champs de café : plus de doute, nous sommes bien en Colombie  !!
13 cheval
Le site de la Chaquira est assez « pauvre » en statues, mais possède une vue imprenable sur la vallée de la rivière Magdalena !
14 Chaquira
15 el tablon
Avant de reprendre la route vers le nord, Pierre jette un oeil aux freins, la roue avant droite fait quelques bruits bizarres… et pour cause, les plaquettes sont complètement usées.. ni une, ni deux, on sort la caisse à outils et nous voilà avec de nouvelles plaquettes !!
Merci Tonton Georges de nous avoir conseillé de prendre un jeu de plaquettes neuves !!
12 changement freins
C’est donc équipés de nouveaux freins que nous nous dirigeons vers le désert de Tatacoa !!

4 Comments

  • Hélène BOUÉ

    Bravo au mécanicien 👨‍🔧 qui pare aux problèmes divers et variés rencontrés par la pazautomobile.
    En route avec des plaquettes de frein neuves pour de nouvelle aventures colombiennes !
    😘😘😘😘

  • Thomas

    Je suis ravi que vous trouviez les Colombiens charmants, ça fera plaisir à Andrès d’entendre ça ! Il risque cependant de vous dire la même chose qu’à moi : être déçu de ne pas avoir pu être notre guide colombien… Comme je lui disait, ce n’est que partie remise !!

    Ces statues et ce site sont magnifiques ! Je comprends qu’il vous a fallu 5 heures pour le visiter….

    Bravo à vous deux pour cette dextérité en mécanique !! Entre le training intensif et les conseils de Tonton Georges et votre habileté, je dis chapeau ! Mais aussi : s’il vous faut de nouvelles plaquettes, faites-moi signe, le Père Noël peut apporter bien des surprises…. 😉

    • Aude

      Tu crois que 7 pneus pourraient entrer dans la hôte du père noël ?? 😉

  • Edmond

    En montagne les freins travaillent beaucoup alors c’est normal que les plaquettes soient usées surtout qu’elles ne devaient pas être neuves! Bravo au mécanicien qui a œuvré pour la sécurité des siens. Vous êtes toujours aussi nombreux à visiter les différents sites, au moins vous n’êtes pas ennuyés par les touristes.
    Bises à vous quatre.
    Danièle et Edmond

Leave A Reply Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.