LesPAZAventures

Washington DC

* article en cours d’illustration

C’est avec Stéphane que nous grimpons dans un Uber à la sortie du port de Baltimore : Phyllis nous déposera à la gare routière de Greyhound, alors qu’elle emmènera Stéphane à l’aéroport. 

Il est 14h37, et nous avons largement loupé notre bus qui devait partir pour Washington à 13h45 ! 
Heureusement il y a des bus qui partent pour « DC », toutes les demi-heures… 
Pierre fait la queue au guichet pour tenter de se faire rembourser nos billets achetés sur Internet,  mais c’était sans compter sur l’amabilité du personnel de cette compagnie de bus !! 
Tous sont absolument odieux : déja la politique « bus loupé = billets perdus » n’est pas très sympa mais on peut encore comprendre vu que c’est de notre faute, mais on se fait littéralement aboyer dessus parce quand on se présente à l’embarquement, parce qu’on est semble-t-il en retard !!
Finalement, on finit par déposer nos sacs en soute et par monter à bord… direction Washington DC (District of Columbia), la capitale des États-Unis !! 
A peine 1h de route plus tard et nous débarquons à la gare routière de Union Station, à environ 5 minutes à pied de l’appartement que nous avons loué. 
Situé dans la 5ème rue, perpendiculaire à l’avenue H, notre petit F2 en entresol nous parait immense après nos 16 mois en camping-car : pas besoin de faire le plein d’eau et de gaz pour prendre une douche chaude, pas besoin se casser la tête pour savoir oú vider la cassette des toilettes, et il y a même une baignoire, une machine à laver et un sèche linge, et le supermarché est à 2 pas… Quel luxe !
Et il y aura même une petite place sur le canapé pour Tonton qui nous rejoint le lendemain 😄
Après une bonne nuit de sommeil, nous sommes fin prêts à attaquer la visite de la ville. 
Première étape : la maison Blanche !! 
Nous retournons à Union Station pour prendre le métro. Celui-ci nous semble très moderne, classe et surtout très propre : des lumières clignotent même sur le quai pour annoncer l’approche d’un train !
Et puis le réseau métropolitain est vraiment tout petit et en quelques stations à peine, on se retrouve juste à côté du Visitor Center de la Maison Blanche. 
Mais avant d’y pénétrer, il faut montrer patte blanche et il nous faut passer par un contrôle de sécurité digne d’un aéroport : les sacs passent à travers un scanner et nous sous un portique de sécurité ! 
Dans le batiment climatisé, on peut étudier la maquette de la résidence des Présidents américains et ses aggrandissements au fil des siècles, puis découvrir quelques anecdotes les concernant, comme leurs mets favoris ou le nom de leurs animaux de compagnie… ou encore admirer un échantillon du mobilier de la Maison Blanche, la maison qui appartient à tous les Américains, mais dans laquelle ils n’ont pas le droit d’entrer ! 
En sortant, nous nous dirigeons vers le point de vue depuis lequel on peut apercevoir cette maison si célèbre… manque de bol, il y a un événement dans les jardins de la Maison Blanche et le périmètre de sécurité a été élargi : nous ne pourrons l’apercevoir que de super loin ! 
Nous réaliserons un peu plus tard qu’il devait s’agir très probablement de la commémoration du débarquement, puisque nous sommes le 6 juin et qu’il y a maintenant 74 ans, les troupes américaines débarquaient en Normandie…
Depuis l’endroit où nous sommes, nous n’avons que quelques centaines de mètres à faire pour atteindre le National Mall, l’Esplanade Nationale, cet immense parc public (d’ailleurs géré par les rangers des parcs nationaux !) qui s’étend depuis le haut de la colline du Capitole jusqu’au Memorial Lincoln en passant par le Washington Monument, l’énorme obélisque érigé en l’honneur de Georges Washington, 1er président américain, et le Memorial de la Seconde Guerre Mondiale. 

map

Ce qui est assez surprenant dans cette capitale, c’est qu’il n’y a aucun gratte-ciel : tous les batiments, à l’exception de l’obélisque, sont plus bas que le Capitole, suivant la règle d’urbanisme en vigueur. 
Nous profiterons de notre jolie balade sur le Mall, pour visiter quelques-uns des 11 musées gratuits du Smithsonian, le plus grand complexe de musées au monde. 
À l’entrée, pas de guichet, mais à nouveau un dispositif de sécurité aéroportuaire ! Heureusement les gourdes d’eau sont autorisées…
Ces musées sont à l’échelle du pays : gigantesques !! 
Et malgré toute une après-midi au Museum d’Histoire Naturelle, nous ne visiterons qu’une infime partie du musée… pourtant, nous ne trainerons pas trop dans les salles successives : zoo des insectes oú on trouvera aussi des arachnides et des crustacés ; momies égyptiennes, humaines mais aussi animales (ibis, chat, boeuf…) ; dinosaures, pour finir en beauté sur la galerie de minéralogie incroyable ! 
En poussant un peu vers le Capitole, nous irons également visiter le chouette musée de l’air et de l’espace oú sont présentés dans le grand hall diverses sortes d’engins volants dont le très célèbre Spirit of St Louis, ce monoplan avec lequel Lindbergh effectua la première traversée de l’Atlantique (New York -> Paris) par les airs en 1927, ou encore un module lunaire, ou des missiles Pershing II déployés par les Américains pendant la Guerre Froide.
Nous pourrons également entrer dans une station spatiale dont le confort nous a semblé plus que spartiate… Ou encore dans l’expo permanente dédiée à la course à l’espace entre Russes et Américains dans les années 60-70 ! 
Et enfin nous atteindrons le Capitole, siège du congrès des États-Unis, majestueuse batisse blanche surplombant tout le Mall et faisant face au président Lincoln trônant sur son siège à l’intérieur de son Memorial, situé en bordure de la rivière Potomac. 
Sur une autre colline, au nord ouest de la ville, à 6 stations de métro depuis Union Station, nous irons également visiter le zoo de Washington, géré lui aussi par le Smithsonian oú nous pourrons admirer de nombreuses espèces en voie d’extinction, commes les Pandas géants de Chine, les Tigres de Sumatra ou les Orangs-Outans de Bornéo. 
Une chouette visite un peu fatiguante pour les parents qui transpireront un peu sur le retour en poussant la cariole bleue double jusqu’en haut de la colline 😉
Avant de repartir, nous n’aurons que le temps de faire un dernier musée avec Tonton : l’International Spy Museum de Washington, un musée dédié à l’espionage et aux espions, oú James Bond aura une place de choix !! 
Le magasin de souvenirs attenant sera également assez amusant à visiter avec des gadgets plus rigolos qu’utiles : la fausse crotte de chien pour cacher un jeu de clés à l’extérieur de la maison, un jeu de fausses moustaches pour chaque jour de la semaine ou encore ces nains de jardin – agents secrets pour décorer son jardin 😂
Nos 4 jours à Washington auront été bien remplis… mais il y a encore tellement de choses à voir qu’il faudra absolument qu’on y revienne ! 

One Comment

  • Edmond

    Il est certain qu’en quatre jours de visite vous n’avez pas pu tout voir, consolez vous dans les grandes villes il y a toujours du nouveau pour attirer le touriste. Si c’était toujours pareil le monde se lasserait. Vous avez au moins une excuse pour y retourner une autre fois. En attendant il semblerait que la Grosse Pomme vous tend les bras.
    Bises et à très bientôt.

Post A Comment